Navigation – Plan du site

Bibliographie de Daniel Bilous

p. 351-358

Thèse de Doctorat d'État

Mallarméides - Les récritures de l'œuvre de Mallarmé, Poétique et Critique, U.F.R. Lettres & Sciences Humaines de l'Université de Nice-Sophia Antipolis, septembre 1991, 3 tomes, 885 pages.

Articles

1) "Récrire l'intertexte : La Bruyère pasticheur de Montaigne", in Cahiers de Littérature du XVIIème siècle, publiés par le Centre de recherche "Idées, Thèmes & Formes 1580-1660", Université de Toulouse-Le- Mirail, 1982, n° 4, p. 101-120.
Etude stylistique de l'item 30 du ch. “De la Société et de la Conversation”.

2) "Intertexte/Pastiche : l'Intermimotexte", in TEXTE, n° 2 "Intertextualité : intertexte, autotexte, intratexte", Trinity College, Toronto, 1984, p. 135-160.
Problématique du pastiche et analyse d'une performance double : le pastiche- Valéry d'un pastiche- Mallarmé.

3) "Pasticher Roussel", in Mélusine n° VI "Raymond Roussel en Gloire", 1984, p. 189-202.
Analyse d'un pastiche des Nouvelles Impressions d'Afrique dû à Jean Ferry

4) "Ecrits sur Tables - les Au-delà intertextuels de l'exil", in Victor Hugo / les Idéologies, Actes du Colloque interdisciplinaire de Nice, Serre, 1985, p. 95-105.
Etude de poèmes hugoliens dictés par les “tables tournantes” de Jersey.

5) "Lire le Calligramme" (en collaboration avec N. Bilous), in Protée "La lisibilité", vol. 14, n° 1-2, Université du Québec à Chicoutimi, 1986, p. 119-126.
Sur la question de la lisibilité des poèmes figurés.

6) "L'Ecole du Texte" (en collaboration avec N. Bilous), in Actes du Colloque "Enseigner Coopérer Eduquer", Section des Sciences de l'Education et Laboratoire de Recherches-Actions en Techniques Coopératives (LABRATEC), Faculté des Lettres & Sciences Humaines de Nice, 1987, p. 80-90.
Sur la théorie et la pratique des ateliers d'écriture.

7) "L'Antitexte mimétique", in Texte & Antitexte, Actes du 1er Colloque international du Centre de Narratologie Appliquée (CNA), Cahiers de Narratologie n° 1, Faculté des Lettres & Sciences Humaines de Nice, 1987, p. 31-52.
Analyse stylistique d'un pastiche-Claudel récrivant à sa manière Le Cid.

8) "Du côté de chez Watermann - La miniaturisation du récit proustien en régime d'imitation", in Cahiers de Narratologie n° 2, Faculté des Lettres de Nice, 1988, p. 5-20.
Etude des procédés rhétoriques d'une réduction pastichielle d’A la recherche du temps perdu.

9) "La manière deux" (en collaboration avec N. Bilous), in La Réécriture, Actes de l'Université d'Eté dirigée par Cl. Oriol-Boyer (Ceditel, Grenoble 1989), p. 125-140.
Utilité et protocoles pour une didactique du pastiche.

10) "Grammaire et Variations" (en collaboration avec N. Bilous), ibidem, p. 141-155.
Sur l'enseignement de la grammaire française par ateliers d'écriture.

11) "Longueur/longueurs : la chronorhétorique des pastiches-Proust", in Temps et Récit romanesque, Actes du 2e Colloque international du Centre de Narratologie Appliquée (CNA), Cahiers de Narratologie n° 3, Faculté des Lettres de Nice, 1990, p. 65-85.
Analyse stylistique des divers traitements du “temps proustien” dans six pastiches-Proust.

12) "De la pseudonote à la mimonote", in Urgences n° 33 "Poétique de la note", Université du Québec à Rimouski (UQAR), 1990, p. 32-43.
Etude du statut et des fonctions de la note infrapaginale dans les pastiches.

13) "L'atelier d'écriture à l'Université" (en collaboration avec N. Bilous), in Pédagogie et enseignement supérieur : révolution ou illusion ?, Actes du Colloque international de l'Association Internationale de Pédagogie Universitaire (A. I. P. U.), Nice, 30 Mai-2 Juin 1990, p. 55-62.
Enjeux, stratégies, conduite et exemple d'un atelier d'écriture en milieu estudiantin.

14) "Gautier le Voyant, d'après Toast Funèbre", in Bulletin de la Société Théophile Gautier n° 16 "Théophile Gautier et son temps", 1994, p. 7-25.
Etude sur l'image de Gautier dans le poème (et la poétique) de Mallarmé.

15) "Réc-Rire - du second degré en littérature", in Rires et sourires littéraires, Etudes du C. R. L. P. (Centre de Recherches Littéraires Pluridisciplinaires) réunies par A. Faure, Publication de la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines de Nice, n° 16, 1994, p. 223-249.
Comment une théorie du texte peut-elle penser le comique très particulier des récritures ?

16) "Signes de te(x)te - La dédicace chez Villiers", in Revue des Sciences Humaines n° 242 "Villiers de l'Isle-Adam, poète de la contradiction", avril-juin 1996, p. 29-39.
Sur les effets lectoraux des dédicaces de Villiers à Mallarmé.

17) "Aux origines du mail art : Les Loisirs de la Poste", in Formules, revue des littératures à contraintes n° 1 (L'Age d'homme, Paris 1997), p. 105-122.
Ecriture, rhétorique et style des “quatrains d'adresses” de Mallarmé.

18) "Quelle glose pour la “poésie obscure” ?", in Recherches et Travaux (revue du département de Lettres Modernes de l'Université Stendhal) n° 53 "Le texte et son commentaire", Grenoble 1997, p. 54-80.
Le texte dit “obscur” : explications, explicitations ou expérience du silence ? cette problématique est retracée en ses développements de la fin du XIXe siècle à la critique structuraliste.

19) "Leconte de Lisle, rhapsode", in Actes du Colloque "Homère en France après la Querelle" (U. Stendhal-Grenoble III, 23-25 oct. 1995), chez Honoré Champion, Paris 1999, p. 105-123.
Autour des traductions de l'Iliade et de l'Odyssée, étude des formes et des enjeux du sourcisme lecontien en matière de traduction.

20) "De l'autobiopastiche", dossier pour La Faute à Rousseau n° 21, juin 1999, p. 44-45.
Imitation et autobiographie partageant un souci de spécularité avec leur "modèle", on montre les tendances du genre qui les combine : satire humaine, critique du style, autoréférentialité.

22) “Empreintes de Poe – Traduction et procès d‘écriture chez Mallarmé”, in Perspectives, revue de l’Institut des Sciences Humaines Générales à l’Université Hébraïque de Jérusalem, “Emprunt, empreintes”, n° 7, 2000, p. 125-148.
Le Tombeau d’Edgar Poe : le poème, sa traduction et ses récritures ; étude des surdéterminations translinguistiques.

23) “Aicard/Vigny – Du discours au poème”, in Var et Poésie n° 1 (“Jean Aicard – Du poème au roman”), Edisud, Toulon 2000, p. 83-97.
Formes et enjeux de la récriture du Journal d’un Poète par Jean Aicard, dans sa Conférence de 1914 sur Alfred de Vigny.

24) ”Un inédit de Stéphane Mallarmé : Redites ”, in Formules, revue des littératures à contraintes n° 5 (Noésis, Paris 2001), p. 48-73.
Publication et commentaire d’un cahier “inédit” où Mallarmé récrit à sa manière Ronsard, Nerval, Hugo, Arvers, Sully-Prudhomme, Baudelaire, Leconte de Lisle, Heredia et Maeterlinck.

25) “Le Concile des pasticheurs”, ibidem, p. 145-169.
Polylogue imaginaire autour de la théorie et la pratique de l’imitation littéraire.

26) ”Mallarmé version française", in Recherches et Travaux (revue du département de Lettres Modernes de l'Université Stendhal) n° 59 "Contraintes et dérives d’écriture", Grenoble, 2001, p. 211-234.
Formes, styles, enjeux, stratégies des paraphrases en prose que les contemporains de Mallarmé ont données des Poésies de Mallarmé.

27) “Du fragment pastiche”, in Sémiologie du fragment, Actes du Colloque de l’Université de Bourgogne (8-9 février 2001), Modèles linguistiques, Tome XXII, 2001, fasc. 2, n° 44, p. 121-137.
Typologie des formes selon lesquelles, narratif ou poétique, le pastiche se donne à lire comme un fragment du texte modèle.

28) “Double contrainte”, in Poétique de Georges Perec (Poésie 2002, n° 94, oct. 2002), p. 64-67.
Ecriture et commentaire d’un douzain hétérogrammatique à la façon de Perec, qui se révèle aussi un quatrain à la manière de Mallarmé.

29) “La mémoire intertextuelle”, in Mémoire et écriture, Actes du Colloque de l’Université de Toulon & du Var (11-12 mai 2000), (Champion, Paris 2003), p. 323-334.
Ou quand la mémoire est celle d’un écrit ou d’un style.

30, 31 et 32) In EcriREcrire, Hommage à Claudette Oriol-Boyer coordonné par Daniel Bilous, Recherches et Travaux (revue du département de Lettres Modernes de l'Université Stendhal) n° 63, Grenoble 2003

  • “Une vie pour l’écrire ou Qu’est-ce qui fait courir Claudette Oriol- Boyer ?”, pp. 7-13 &

  • “Liminaire”, p. 21-22
    Bio-bibliographie de Claudette Oriol-Boyer et présentation de son volume d’hommages.

  • “Robbe-Grillet faux-semblant”, p. 67-89
    Analyse de quatre pastiches-Robbe-Grillet.

33) “Tristan Derème, Oulipien avant l’heure ?”, communication au Colloque “Léon Vérane, Philippe Chabaneix et l’Ecole Fantaisiste”, Université de Toulon & du Var, 30-31 mars 2001, Var et Poésie n° 3, (Edisud, Toulon 2003), p. 291-319.
Mise en lumière du poète « fantaisiste » qui annonce le mieux les travaux de l’Ouvroir de Littérature Potentielle.

34) “Mallarmé Majeur, mallarmé mineur”, in Œuvres majeures, œuvres mineures ?, sous la direction de Catherine Volpilhac-Auger (SIGNES ENS Editions, Lyon 2004), p. 213-234.
En théorie et en pratique, peut-on appliquer à la production de Mallarmé le distinguo entre des œuvres d’importance inégale ?

35) ”Librement imité de…”, in Le goût de la forme en littérature, Actes du Colloque Ecritures et lectures à contraintes, (14-21 août 2001) Centre Culturel International de Cerisy (Noésis, Paris 2004), p. 154-181.
La contrainte mimétique est examinée sous l’angle des licences et laxismes que l’imitateur prend parfois avec elle.

36) “Sur la mimécriture – Essai de typologie”, in Du pastiche, de la parodie et de quelques notions connexes, Neuf études réunies et présentées par Paul Aron (Ed. Nota Bene, Québec 2004), p. 103-136.
Un tableau des formes mimétiques, élaboré à partir du contrat de lecture et du dosage des stylèmes, qui fondent conjointement l’orientation des performances.

37) “Une contrainte : imiter la contrainte”, in De Perec etc., derechef, Mélanges offerts à Bernard Magné, recueillis et présentés par Eric Beaumatin et Mireille Ribière (Ed. Joseph K., Paris 2005), p. 144-148.
Pasticher tel jeu de contraintes pratiquées par Georges Perec soulève la question du style d’un texte surcontraint, entre la généralité des réglages et la singularité du traitement.

38) “Du ridicule à la comédie du « style original »”, in Recherches & Travaux (revue du département de Lettres Modernes de l'Université Stendhal) n° 67 Rire et littérature, hommage au Pr. Jean Serroy, Grenoble 2005, p. 73-89.
Les Réflexions sur le style original, par le Marquis Du Roure (1824), se veulent une démonstration par l’exemple de l’inanité du pastiche ; elles offrent un parfait exemple de dénégation théorique, à une période où se constitue le genre.

39, 40 et 41) Dans le volume Mallarmé et après ? – Fortunes d’une oeuvre, Actes du Colloque de Tournon-Valence organisé et dirigé par Daniel Bilous (24-27 octobre 1998) éditions Noésis, Paris 2006 :

  • “Préambule” (p. 3-6) ;

  • “Mallarmé aux miroirs” (p 197-228)
    Etude des diverses formes du pastiche mallarméen ;

  • “Note sur la combinatoire des Œufs de Pâques (pour prolonger « Mallarmé en Oulipie » de Marcel Bénabou)” (p. 233-236)
    Réflexion sur la matrice combinatoire à l’œuvre dans un quatrain de circonstance de Mallarmé.

42) “Quand l’hommage oblige”, in Le lent brassement des livres, des rites et de la vie, Mélanges offerts à James Dauphiné, textes réunis par Monique Léonard, Xavier Leroux et François Roudaut (Champion, Paris 2009), p. 833-849.
L’hommage nominatif relève de deux familles de contraintes  : l’une sémantique (liée aux prédicats applicables au titulaire de l’hommage), l’autre littérale (déterminée par le nom dudit titulaire). On le montre en développant de possibles performances encomiastiques autour de James Dauphiné.

43) “Proust pas à pas, un pastiche à (g)ravir”, in Babel n° 20 Ecrire la Montagne, revue du Centre de recherches Babel de l’UFR Lettres, Université du Sud Toulon-Var, 2009, p. 58-85.
Un pseudo « récit de course » en montagne à la manière de Marcel Proust permet à E. Bruhl de rendre l’agencement complexe des phrases proustiennes, à travers le parallèle entre les anfractuosités de la syntaxe et les difficultés d’une ascension : réflexion sur la pertinence d’une pareille homologie et sur la fidélité de la restitution.

44 et 45) Direction du volume L’Ecriture mimétique I & II, Actes du Colloque « L’Ecriture mimétique », 13 & 14 novembre 2008 à Toulon, in Modèles Linguistiques, Tome XXXI, vol. 60 & 61, années 2009 & 2010 :

  • “Introduction” (p. 5-10) ;

  • “La mimécriture : règles d’un art” (p. 29-53)
    L’on interroge les ressorts rhétoriques de la pratique imitative, qui semblent se réduire à quatre règles majeures : neutralité, abstraction, bilatéralité sémiotique, holisme.)

46) "Des œuvres au pastiche : Robbe-Grillet au miroir", in Alain Robbe- Grillet : balises pour le XXIe siècle (Actes du colloque international d'Ottawa, 1er, 2 et 3 juin 2009), dir. par Roger-Michel Allemand & Christian Milat, Presses de l'Université d'Ottawa & Presses Sorbonne Nouvelle, 2010, p. 104-123.
Analyse du pastiche-Robbe-Grillet d’Umberto Eco : “Esquisse d’un nouveau chat” (in Pastiches et postiches).

47) Bibliographie exhaustive des pastiches-Robbe-Grillet, ibidem, p. 124.

Articles en cours de publication

  • “De la classe à la case : logique d’un livre”, communication prononcée au Colloque international “L’Echiquier labyrinthique de Roger Caillois”, organisé par André-Alain Morello et Valeria Sgueglia, de l’UFR de Lettres à l’Université du Sud Toulon-Var, 8 & 9 novembre 2007.
    Dans Cases d’un échiquier, Caillois conçoit une organisation des objets de sa recherche qui témoigne d’une réflexion d’ordre structuraliste et fonde ce qu’il faudrait nommer un cosmocentrisme.

Publications diverses

1) "Palimpsestes, la littérature au second degré", compte-rendu critique de l'ouvrage de Gérard Genette, in Recherches Sémiotiques/Semiotic Inquiry, Victoria College, Toronto, vol. 2, n° 2, juin 1982, p. 184-189.

2) "Hugo récrit", note sur les récritures des textes hugoliens, dans le cadre d'un Projet d'Action Educative pour l'année Hugo (1985), au Collège Bon-Voyage de Nice.

3) Ateliers de Création Littéraire / Art-Communication-Langages (en collaboration avec N. Bilous), plaquette issue d'un travail mené en 1987 à l'UFR des Lettres de Nice.

4) Notes de lecture pour la revue Texte en Main (TEM) :

  • "Revue Pratiques n° 42, l'écriture-imitation", in TEM n° 3/4, 1985, p. 165.

  • "Les Déliquescences, poèmes décadents d'Adoré Floupette", in n° 5, 1986, p.

  • 103.

  • "Aux frontières du récit, Fable de Robert Pinget comme nouveau nouveau roman, par Jan Bætens", in TEM n° 7, 1989, p. 120.

  • "17 histoires à la vapeur, par Alain Serres", ibidem, p. 130

  • "Hergé écrivain, par Jan Bætens", in TEM n° 8/9, 1990, p. 175-176.

  • "La dissertation littéraire, par Claude Scheiber", ibidem, p. 181-182.

  • "Perecollages 1981-1988, par Bernard Magné", in TEM n° 10/11, p. 176.

  • "Le Nouveau Roman, par Jean Ricardou", ibidem, p. 176-177.

5) Notes de lecture pour Formules, revue des littératures à contrainte :

  • “La Prose et Mallarmé”, à propos de Mallarmé et la Prose (La Licorne n°45), in Formules n° 3, 1999, p. 244.

  • PUZZL/E n. mystère. v. laisser perplexe, intriguer (Harraps Shorter)”, à propos d’Eloge de la pièce manquante, par Antoine Bello, ibidem, p. 248-249.

6) "Ecrire en classe et sans classes", in Fenêtres sur cours n° 1, revue d'informations pédagogiques de l'Académie de Nice, nov. 1991, p. 6-7.

7) Critique d'art - peinture du XIXe s :

  • Pour le catalogue Renaissance du Musée des Beaux-Arts de Cannes (1983), 6 notices : Auguste-Joseph Herlin : Une affaire d'honneur, 1876 (p. 116-117) ; Madeleine Carpentier : Jeune femme en blanc (p. 122) ; René- Joseph Gilbert : Odalisque 1893 (p. 136-137) ; Alice Clifford-Barney : Portrait de Nathalie Clifford-Barney (p. 140) ; Marie Bermond : Femme sortant du bain (p. 148) ; Aristide Armand : Baigneuses (p. 149).

  • Pour le catalogue Le Musée a cent ans (Toulon, 1988), 3 notices : Jean- Léon Gérôme : Prisonnier de guerre ou Cave Canem (p. 334-335) ; Jean- Jacques Henner : Nu (p. 338-339) ; Gustave Moreau : L'Egalité devant la Mort ou Œdipe voyageur 1888 (p. 401-402).

8) Textes de fiction :

  • “Deux haïkus sur le nom du Maître à l'oiseau/ 2 torbus sur Butor”, poème in TEM (Texte en Main) n° 2 "Ecrire avec Butor", été 1984, p. 81.

  • Folies Viennoises, scénario de jeu de rôles Maléfices, n° 9, Jeux Descartes, 1987 Paris ; 50 pages.

  • Des Infimes et de la façon qu’ils se parlent très-ordinairement avec des exemples pour servir à l’institution des faibles, pastiche de dialogue dans le style des moralistes français du XVIIe siècle, in Formules, revue des littératures à contrainte, n° 4, 1999-2000, p. 170-175.

Publications diverses en cours de publication

  • Dans la revue Vert Pastiche n° 4, spécial Marcel Proust : “Improbable variante : le courriel d’Albertine”.

  • Dans la revue Formules, Nouvelles tranches de savoir - “Seuils, passages, huis”, aphorismes à la manière d’Henri Michaux.

  • Logo Université de Toulon
  • Logo Equipe de Recherche Interdisciplinaire en Sémiologie
  • Revues.org